The Twilight Saga

Retrouvez tout l'univers de la saga Twilight d'après le phénomène littéraire de Stephenie Meyer.
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand taylor nous parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mamaff
Bella & Edward - Admin
Bella & Edward - Admin
avatar

Messages : 3857
Date d'inscription : 13/03/2010
Age : 32
Localisation : Livré-La-Touche 53

MessageSujet: Quand taylor nous parle...   Lun 5 Juil - 16:24

Corps à corps avec la bête

Taylor Lautner n’est pas exhibitionniste. Mais si le rôle exige qu’il se dévêtisse, pourquoi pas, questionne le jeune homme de 18 ans. Le son que vous entendez est celui d’une multitude de jeunes adolescentes – et de cadres de studios de cinéma – qui applaudissent.

«Cela dépend vraiment du personnage, explique Lautner aux journalistes réunis à l’hôtel Beverly Hills. Si j’aime le personnage et l’histoire, et que le personnage exige que j’enlève ma chemise ou encore que je perde 30 livres, je suis prêt à le faire.»

Et Hollywood semble prêt à le payer pour cela. Au cours des mois qui ont suivi la saga Twilight: Tentation, il aurait reçu des offres s’élevant à sept millions, selon certaines rumeurs.

Il a aujourd’hui un agenda chargé. Il devrait bientôt commencer à travailler sur le thriller Abduction, pour le réalisateur John Singleton; au cours de l’année, il se remettra dans la peau du loup-garou Jacob Black lors des quatrième et cinquième épisodes de la saga Twilight; et il a signé un contrat pour devenir la vedette d’un film d’aventure en 3D basé sur le jouet Stretch Armstrong, datant des années 1970.

C’est ce qu’il y a de plus impressionnant si vous vous rappelez qu’après le Twilight de 2008, Lautner a presque été laissé à lui-même, car les producteurs craignaient qu’il ne soit pas capable de concurrencer de façon convaincante Robert Pattinson pour ravir le coeur de Kristen Stewart.

Tribune

Plus récemment, il a fait les manchettes pour des raisons personnelles, ayant une liaison avec la chanteuse de country Taylor Swift aux côtés de laquelle il est apparu brièvement dans la comédie romantique La Saint-Valentin.

«(Twilight) a été une incroyable tribune, souligne-t-il. Les deux dernières années ont été les meilleures de ma vie.»

Selon lui, il choisit maintenant ses projets «instinctivement». «Je vais vers tous les projets que j’aimerais voir à l’écran. Mais je veux aussi me mettre au défi et faire différentes choses. Je ne veux certainement pas rester tout le temps dans la même veine, alors j’essaie de changer.»

Toutefois, on se doute qu’il n’interprétera pas un gringalet de 90 livres prochainement, bien qu’il reconnaisse que le maintien de sa forme physique exige autant de discipline que lorsqu’il l’a acquise en premier lieu.

«Si je suis trop occupé et que je ne peux pas me rendre au gym, ou si je suis trop occupé et que je n’ai pas le temps de manger, je perds la forme et cela me prendra dix fois plus de temps pour la regagner, alors c’est dur.»

Dans le film de la saga Twilight: Hésitation, actuellement à l’affiche, le triangle amoureux formé par Jacob, la Bella de Kristen Stewart et l’Edward de Pattinson culmine par le fait qu’elle doit choisir entre ces monstres.

«Jacob a assurément mûri un peu parce qu’il a été aux prises avec son nouveau moi… Il est frustré un peu par cela, parce qu’il ne peut pas se rapprocher suffisamment (de Bella) et qu’il se fait dire non, encore et encore. Alors, c’est plutôt emmerdant, mais il est persévérant.»

Est-ce que Taylor Lautner s’identifie à son personnage? «Peut-être quand j’étais plus jeune, au primaire. Mais je ne voudrais pas être dans cette situation… Ce n’est pas drôle.»

Bien sûr, s’il l’était, le monde entier le saurait aussitôt. Toutefois, il arrête vite de se lamenter sur la célébrité.

«Il y a un million plus de pour que de contre, évidemment. Manifestement, pour ce qui est de la vie privée, c’est un peu différent. Ce n’est pas normal de se réveiller et d’avoir 12 voitures de paparazzis postées à l’extérieur qui vous suivent jusqu’au Starbucks le matin, ou à un autre moment donné. Mais il y a beaucoup plus de points positifs et je suis prêt à m’accommoder des points négatifs, c’est sûr…»

«Il y a des moments plus difficiles, mais il faut se dire que cela vient avec l’emploi et que ce qu’on en retire de positif d’un autre côté en vaut assurément la peine. Il ne faut pas se laisser affecter trop par cela, même si c’est parfois difficile. Sinon, c’est sûr que ça peut nous rendre fou.»

Il confesse qu’il peut encore sortir sans être reconnu. «Il faut être créatif. Il s’agit de choisir où l’on va et quand on sort. Sans doute pas dans un centre commercial ni dans un cinéma. Mais j’ai mes repères. Et à l’occasion, je m’en fous. Je me dis que je veux juste aller jouer aux quilles et j’y vais.»

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://thetwilightsaga.forumactif.org/
 
Quand taylor nous parle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh, jalousie quand tu nous tiens!
» Bretagne... quand tu nous tiens.
» Espoir quand tu nous tiens
» OS, Jalousie quand tu nous tiens!
» Nostalgie quand tu nous tiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Twilight Saga :: L'adaptation Cinéma :: Le casting :: Taylor Lautner (Jacob Black) :: Infos et Rumeurs...-
Sauter vers: